Migrants à Briançon : “Je vous en prie, docteur,ne me coupez pas les pieds”

Cet article est issu de notre dossier spécial : "A Briançon, les migrants perdus dans l'enfer blanc" Il arrive, grand et droit, au bout du couloir du centre de rééducation Rhône-Azur : tous les jours, il vient y suivre sa rééducation. Kiné,... ... [Lire la suite]