Marie-Noëlle Lienemann soutient Nicole Briend dans son procès face à la BNP Paribas

« Cette action a été non-violente. Il s'agissait de prendre des chaises, qui d'ailleurs ont été restituées. C'était une façon d'alerte l'opinion publique devant l'attitude de complaisance des banques face à l'organisation de l'évasion fiscale. Notre République s'honorerait à ne pas la condamner parce que l'on sait, que c'est par des alertes de cette nature qu'évoluent les grandes ... [Lire la suite]