Le déficit de légitimité du « récit » européiste

La légalité est une chose, la légitimité en est une autre, et il s'est écrit des bibliothèques entières sur cette distinction classique en philosophie politique. C'est la notion de consentement qui peut relier les deux termes : une décision, une situation ou une institution peuvent être parfaitement fondées en droit, mais elles ne deviennent légitimes que si elles reçoivent tacitement et ... [Lire la suite]