Désaccords de paix en Colombie

Il aura fallu plus d'un demi-siècle d'une guerre fratricide pour que, le 1er septembre 2017, l'impensable ait lieu : ce jour-là, c'est bien le numéro un des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), Rodrigo Londoño Echeverri, alias Timoleón Jiménez ou « Timochenko », qui prononce un discours sur la Place Bolivar de Bogotá, haut lieu de la vie politique colombienne, à quelques ... [Lire la suite]